Que faut-il retenir du premier semestre de la présidence de Trump ?

Actualités
Publié le 02/08/2017

Cela fait exactement 6 mois que Donald Trump a pris la tête du pays le plus riche au monde. On peut dire que ce premier semestre a été riche en rebondissement notamment à causes de nombreuses frasques que Trump a accompli tout au long de ce premier semestre. De nombreuses personnalités politiques, médias et simples particuliers ont tenté de revoir à la loupe les faits marquants de cette période. Voici quelques extraits des résultats.

Aucune loi

Depuis que Donald Trump est arrivé au pouvoir, aucune loi n’a été votée au Congrès bien le Trump ait déposé une quarantaine de projet de loi. Parmi les plus grandes défaites de Trump dans ce secteur est l’échec sur la réforme de l’Obamacare ou encore le "Muslim Ban". C’est vraiment incompréhensible selon les observateurs politiques étant donné que le parti Républicain, dont le président est issu, est majoritaire dans le Congrès.

2 accords internationaux rompus

En à peine 6 mois, Donald Trump a déjà rompus 2 accords internationaux. Le premier se déroulait 4 jours seulement après son accession au pouvoir lorsque le président américain a pris la décision de retirer le pays des membres signataires du traité de libre-échange transpacifique (TPP). Pas plus tard que Mai dernier, il a déclaré publiquement que les Etats-Unis se retirait de l’accord de Paris sur le climat. Cette dernière décision a créé beaucoup de polémique sur la scène internationale et auprès des américains eux-mêmes.

1 mois et 10 jours de golf

Durant le premier semestre de son mandat, Trump s’est donné à son activité favorite, le golf durant une quarantaine de jour combiné. Sur les 26 week-ends de ces 6 premiers mois, Trump a préféré durant les 21 d’entre eux à aller se reposer dans ses différentes propriétés. C’est inimaginable puisqu’il était le premier à attaquer Obama sur le fait que celui passe toute une journée à jouer au golf alors que le pays traverse une période délicate.

Que des tweets

Donald Trump est sans aucun doute le président américain le plus adeptes de réseaux sociaux. Durant ses 6 premiers mois au pouvoir, il a posté pas moins de 900 tweets. Ces tweets sont majoritairement adressés à des personnes ou entités qu’il ne porte pas dans son cœur. A titre d’exemple, 22 d’entre eux sont contre Hillary Clinton, et 82 sont des attaques contre les médias.

Une seule conférence de presse

Les médias qualifient Trump comme étant un président avare en information. En effet, le président ne s’est entretenu avec la presse à la Maison Blanche qu’une seule fois depuis qu’il est au pouvoir. C’était le 16 février dernier. De plus c’était une conférence de presse improvisée et qui n’avait pour sujet que des critiques envers l’administration Obama et les journalistes.