Paperboy

Paperboy

Le pitch (selon AlloCiné) : 1969, Lately, Floride. Ward Jansen, reporter au Miami Times, revient dans sa ville natale, accompagné de son partenaire d’écriture Yardley Acheman. Venus à la demande de Charlotte, femme énigmatique qui entretient une correspondance avec des détenus dans le couloir de la mort, ils vont enquêter sur le cas Hillary Van Wetter, un chasseur d’alligators qui risque d’être exécuté sans preuves concluantes. Persuadés de tenir l’article qui relancera leur carrière, ils sillonnent la région, conduits par Jack Jansen, le jeune frère de Ward, livreur du journal local à ses heures perdues. Fasciné par la troublante Charlotte, Jack les emmène de la prison de Moat County jusqu’aux marais, où les secrets se font de plus en plus lourds. L’enquête avance au cœur de cette Floride moite et écrasante, et révèle que parfois, la poursuite de la vérité peut être source de bien des maux…

Ma note : 17/20

Mon avis : Ce film est une claque. Une grosse claque visuelle sale, crade, glauque… Et pourtant, j'ai été captivé par ce long-métrage de Lee Daniels, homosexuel assumé, qui s'est régalé à filmer (et à plus-que-sublimer !) Zac Efron, sous toutes les coutures.
Mais à part ce gros rinçage d'oeil auquel on a tous participé, notons les prestations exceptionnelles de Nicole Kidman (remarquable en peuso-chaudasse du Sud) et Matthew McConaughey (parfait en journaliste aux deux-facettes). C'est visuellement réussi, mais c'est également très dur à regarder. Bref. Fascinant et glauque à fois. On est balancés continuellement entre l'horreur et le désir pendant près de deux heures. On est mélancolique pour Zac (à la fois pour son amour de jeune homme envers Nicole Kidman et son amour de "petit garçon" pour Macy Gray), révolté par les choix de Charlotte-Nicole et stupéfait par les sombres secrets de Ward-Matthew. A voir. Mais attention : certaines scènes vous marqueront au fer rouge.

BONUS VIDÉO : Zac joue Jack, le petit frère de Matthew McConaughey. Il est présenté comme jeune et étant une ancienne gloire de la natation à l'Université, "The Swimmer".

Outre le nombre de scènes où le voit peu habillé, il y a une scène mémorable où Zac (plus en forme que jamais d'ailleurs !) s'amuse avec Macy Gray, qui incarne la bonne de la maison (ça se passe dans le Sud des USA, au début des années 60, pour info). Une scène culte, à regarder ici :

Paperboy : scène entre Macy Gray et Zac Efron

Paperboy : scène entre Macy Gray et Zac Efron

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Sur mon Pinterest…

Derniers commentaires