Une baisse de 30% sur le prix de l’immobilier à prévoir dans les années futures

Immobilier
Publié le 30/07/2017

Depuis quelques années, les acteurs principaux de l’immobilier français prévoient une baisse de 30% des prix de l’immobilier au pays. Plusieurs paramètres les incitent à prévoir cette baisse conséquente.

La population française vieillit

On constate un vieillissement de la population française actuellement. La majorité des acteurs du baby-boom arrive de nos jours à la retraite. Outre le souci des retraités à financer leurs vieux jours, les papys-boomers engendreront des conséquences importantes sur le prix de l’immobilier en France. L’âge a des impacts importants sur les envies d’investissement immobilier. Au fur et mesure où une personne avance dans l’âge, elle aura moins le désir d’investir dans l’immobilier. Il faut savoir également que les baby-boomers étaient des acteurs principaux sur le marché de l’achat de bien immobilier mais ils sont devenus actuellement les plus grands vendeurs.

Une demande en baisse

La prévention de cette baisse considérable du prix de l’immobilier est également due à la décroissance actuelle du nombre de demandes de biens immobiliers ce qu’i n’était pas le cas depuis plus de 50 ans. En effet, depuis 1965, les demandes d’achat de bien immobilier augmentait chaque année. Depuis au moins 3 ans, le nombre de personnes qui a le désir d’investir dans le bien immobilier est plus stable. Les impacts ne sont visibles que depuis quelques temps seulement alors le rapport entre vendeurs et acheteurs s’est transformé à partir de 2005. Il faut noter que la quantité de vendeurs potentiels est plus supérieure au nombre d’acquéreur potentiels. Cette tendance va encore s’amplifier dans les 25 prochaines années puisque la France comptera tous les ans plus d’un millions de séniors.

L’accroissement des taux et l’offre de crédits immobiliers à la française

Tous les économistes se rejoignent sur un même point : le secteur des prêts immobiliers français est très particulier. A l’inverse des autres pays comme le Portugal, l’Allemagne ou les USA, la France n’était pas frappée par la bulle du crédit immobilier. La grande majorité des pays a connu une bulle immobilière et une bulle du crédit au cours de la crise économique qui a frappé le monde en 2008. Même de nos jours, on ne constate qu’une bulle immobilière. Les établissements de crédits en France ont mis en place une politique très complexe pour l’octroi d’un crédit immobilier. L’inexistence d’emprunts hypothécaires ne permet pas de distribuer d’important prêt. Par conséquent, le crédit immobilier est seulement la propriété de quelques poignées de personne. Cette situation ne risque pas de disparaitre de si tôt et tant à se poursuivre pour les prochaines années. Or plus l’accès au crédit est compliqué, plus le nombre d’acheteur diminue.