La crise politique au Venezuela s’intensifie

Actualités
Publié le 25/07/2017

On peut dire que la vie au Venezuela n’a jamais été tranquille depuis la mort d’Hugo Chavez. Depuis quelques mois, une crise politique sévit dans tout le pays. Une crise qui a pris de l’ampleur au fil des jours. Les opposants qui réclament la démission du président vénézuélien en place ont intensifié leur action alors que les récentes manifestations d’auparavant ont causé la mort et blessure de nombreux manifestants.

La grande prise du Venezuela

Après deux de grève générale ayant couté la vie à pas moins de 7 personnes, les opposants, le Jeudi 26 juillet, ont appelé les manifestants et toute la population à immobiliser les axes principaux de chaque ville du pays. Ils dénomment cette opération la « Grande prise du Venezuela ». C’est un acte visant à faire face à un communiqué officiel publié par le gouvernement Maduro. Ce dernier interdit tout rassemblement populaire avant le scrutin de Dimanche prochaine. En effet, le 30 juillet prochain, les vénézuéliens sont appelés aux urnes pour élire une Assemblée constituante. Par la même occasion, les autorités ont promulgué stipulant que toutes personnes en doit de vote qui n’effectuent pas leur devoir durant l’élection encourent un emprisonnement de 5 à 10 ans. Selon les opposants, cette élection ne résoudra les problèmes dans le pays parce qu’il ne fait que renforcer le pouvoir de Maduro et lui permet de repousser les élections présidentielles de 2018.

Une fraude Constitutionnelle

Pour le gouvernement vénézuélien, cette élection est l’issu favorable pour dénouer le problème politique qui met le pays dans le chaos total. Pour les autorités, l’Assemblée constituant dont la durée de mandat n’a pas été déterminée est considérée comme un « super pouvoir » ayant tout le doit de dissoudre le Parlement dont la majorité est liée à la cause des opposants. Cette initiative du gouvernement constitue une Fraude Constitutionnelle selon les députés de l’opposition rien qu’en prenant en considération le mode dé désignation de l’Assemblée Constituante. En effet le scrutin combinera vote territorial et par catégories socioprofessionnelles, ce qui rendra la vérification des résultats plus ardue et permettra aux autorités en place de frauder.

Face au risque d’affrontement intense entre le gouvernement en place et les manifestants dans la rue, de nombreux Etats occidentaux ont appelé leur citoyen à quitter le Venezuela dans le plus bref délai. Par la même occasion, de nombreux vénézuéliens tentent de rallier, la Colombie, le pays voisin, pour fuir le conflit quasi assuré après les élections.