L’argent handicape les valeurs du sport

Sports
Publié le 29/05/2017

De nos jours, il est impossible de penser que lorsqu’un athlète lève ses bras pour célébrer sa victoire c’est parce qu’il est simplement content de son exploit. C’est également une marque de satisfaction par rapport au gros chèque qui l’attend. En effet, une victoire sportive notamment au niveau professionnel implique gain de somme importante. L’argent a pris une place important dans le monde sportif qu’on a tendance à croire que les valeurs du sport sont de plus en berne.

Les repères ont évolué

Depuis quelques années, les médias ne comparent plus les sportifs par rapport à leur performance mais plutôt sur leur gain. Chaque année, des magazines dressent la liste des sportifs les mieux payés au monde et cela dans toutes les disciplines. Si aux Etats-Unis, ce sont le baseball et le foot américain qui génèrent le plus d’argent aux athlètes, en Europe c’est le football qui est roi en matière de gain et transaction. Tout le monde trouve que c’est raisonnable qu’un joueur comme Messi ou Ronaldo gagne plus de 30 millions par an sans compter les sponsorings ou que le transfert d’un joueur puisse grimper jusqu’à 100 millions d’euros comme c’est le cas de Pogba lorsqu’il était envoyé à Manchester United. On constate également que des disciplines sportives épargnées par le tout-business semble être touché par ce phénomène comme le rugby ou encore le hand-ball.

L’image passe avant la performance

Quand Carlos Ancelotti a été remercié par Florentino Pérez, le président du club, alors qu’il vient d’offrir au Real Madrid son dixième Champion’s League revient à penser que la logique sportive n’est plus respectée. Les équipes pensent avant tout à leur image plutôt qu’à la performance sportive. Ce constat a été vérifié lorsque le PSG a fait appel au service de Beckham pour quelques millions d’euros alors que celui-ci avait déjà 37 ans au lieu de donner la chance à quelques jeunes formés au club. La raison peut s’expliquer par l’image que dégage ce grand footballeur anglais auprès des médias et des sponsors.

Le dopage s’accentue

La course au profit n’est pas uniquement la maladie des propriétaires de clubs mais également celle des joueurs. Le sport n’est plus une passion pour bon nombre de sportifs mais surtout un moyen de gagner leur vive. Evidemment, c’est tout à leur honneur à condition qu’ils effectuent leur travail dans la règle de l’art. Ce qui n’est pas le cas puisqu’on rencontre de plus en plus d’athlètes qui se dopent pour réaliser des performances mais particulièrement pour gagner plus d’argent. De ce fait, les valeurs du sport tendent à être remises en question.